Ski alpin

25 octobre 2017 09:43; Act: 25.10.2017 09:55 Print

Les géantistes étrennent leurs nouveaux skis

La Coupe du monde redémarre ce week-end à Sölden avec une nouveauté concernant les skis de géant, désormais davantage taillés.

storybild

Blessé cet été, l'Autrichien Marcel Hirscher n'a pas pu s'entraîner avec le nouveau matériel comme ses adversaires. (Photo: Keystone/archive/photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

La Coupe du monde redémarre ce week-end à Sölden. Reste à savoir qui aura le mieux négocié son changement de matériel.

La Fédération internationale (FIS) impose dorénavant un rayon de courbure en géant pour les messieurs de 30 m, contre 35 m précédemment. L'objectif consiste notamment à ménager le dos des coureurs, en leur permettant d'utiliser des skis plus maniables. Il s'agit en réalité d'un retour en arrière, sachant que le rayon de courbure se montait à 27 m jusqu'en 2012. La FIS était ensuite passée à 35 m afin de réduire les blessures... aux genoux.

«Nous avons anticipé au maximum ce changement de réglementation en procédant à des tests dès la saison dernière», explique Stéphane Cattin, chef alpin chez Swiss Ski.

«Nous sommes confiants, même s'il est difficile de nous situer par rapport aux autres nations», reconnaît-il.

L'incertitude est la même du côté des coureurs. «C'est un peu flippant», confie Justin Murisier, le no 1 suisse du géant. «Il y a une année, je savais qu'un top 15 à Sölden était largement envisageable. Mais aujourd'hui, je me pose davantage de questions. Est-ce qu'une marque a trouvé quelque chose d'innovant ? Est-ce que certains coureurs ont mieux géré le changement ?», se demande le Valaisan.

Il y a cinq ans, c'est Ted Ligety qui avait le mieux appréhendé le changement de matériel. Et largement: l'Américain avait écrasé la concurrence lors des premiers géants de la saison, mettant par exemple 2''75 à son dauphin à Sölden.

Dommage pour Janka

Si les observateurs n'excluent pas une telle domination au début, ils estiment néanmoins que la hiérarchie ne devrait pas trop bouger. «En revanche, elle pourrait s'élargir à d'autres coureurs. Le géant était réservé aux purs spécialistes, tant il était devenu complexe. On peut ainsi s'attendre à voir des gens de la vitesse revenir briller en géant», pense Stéphane Cattin.

Côté suisse, cela aurait pu concerner Carlo Janka. Mais comme le Grison s'est blessé mardi à l'entraînement (ligament croisé déchiré au genou droit), il doit différer son retour sur un type de skis qui lui avait tant réussi par le passé avec ses titres mondial (2009) et olympique (2010) en géant.

Si de nombreux coureurs avouent avoir retrouvé du plaisir en géant, cela sera sans doute aussi le cas du public. Les (télé)spectateurs devraient avoir droit à des géants plus fluides, moins entachés de «drift» (dérapage contrôlé), sachant que les skis tournent plus facilement. «Cela dépendra surtout du tracé. Si les portes sont très rapprochées et que cela tourne beaucoup, cela restera tout aussi difficile qu'avec un rayon de 35 m », nuance toutefois Justin Murisier. «La clef sera justement de s'adapter à tous les types de tracé», prévient-il.

Hirscher handicapé

Une chose est sûre, les tests de matériel ont été plus importants que jamais durant les derniers mois. De quoi pénaliser ceux qui ont été blessés au cours de l'été, à commencer par un certain Marcel Hirscher. Lauréat des trois derniers globes en géant, l'Autrichien s'est fracturé la cheville en août. «Pendant que j'étais immobilisé, la concurrence a testé les nouveaux skis. Et chaque entraînement peut valoir de l'or, au sens propre», reconnaît-il en référence aux JO de PyeongChang en février.

Marcel Hirscher sera-t-il vraiment en retard par rapport à la concurrence ? Certains coureurs vont-ils profiter de ces nouveaux skis pour régner sur le géant ? Faut-il s'attendre à une nouvelle donne dans la discipline «de base» du ski alpin ? Début de réponses dimanche à Sölden.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • bof le 26.10.2017 00:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bof

    de toute façon ils ne font plus rêver beaucoup de personnes...ni d enfants... alors 30 , 35....

  • Paul Émique le 25.10.2017 14:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous à lhôpital !

    Et si on demandait à Janka ce qu ´il en pense ?

  • titi le 25.10.2017 10:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    théorie théorie

    Bla Bla Bla Bla Bla. Ils ne sont quand même pas revenu avec des semelles en bois !

Les derniers commentaires

  • bof le 26.10.2017 00:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bof

    de toute façon ils ne font plus rêver beaucoup de personnes...ni d enfants... alors 30 , 35....

  • Paul Émique le 25.10.2017 14:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous à lhôpital !

    Et si on demandait à Janka ce qu ´il en pense ?

  • titi le 25.10.2017 10:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    théorie théorie

    Bla Bla Bla Bla Bla. Ils ne sont quand même pas revenu avec des semelles en bois !

    • Marco le 25.10.2017 12:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @titi

      Question, faites-vs du ski et à quel niveau? C est sûr qu'en chasse-neige ou dérapage, le rayon n est d aucune utilité...

    • titi le 25.10.2017 13:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marco

      Ce sont des professionnels, les meilleurs athlètes, que je côtoie. Ils savent s'entraîner, s'adapter et ils n'ont pas besoin de chercher des excuses journalistiques si un concurent et plus rapide. Et si les vieux ne peuvent soit disant pas s'adapter, c'est qu'ils n'ont plus leur place et les jeunes sont prêts, avec 20, 25 ou 30 mètres de rayon. Assez de Bla Bla, place au sport et toutes comparaisons délétères sont inutiles !