Dopage

01 novembre 2017 17:29; Act: 01.11.2017 17:51 Print

Champions russes du ski de fond suspendus à vie

Le champion olympique du 50 km aux JO de Sotchi, Alexander Legkov, et son compatriote Evgeni Belov ont écopés d'une très lourde sanction.

storybild

Alexander Legkov s'était illustré aux JO de Sotchi avec deux médailles. (Photo: AFP)

Une faute?

Le CIO a frappé fort. L'instance a suspendu à vie les fondeurs russes Alexander Legkov et Evgeni Belov pour toute future participation aux Jeux olympiques.

Alexander Legkov, champion olympique du 50 km à Sotchi en 2014, a été privé de son titre, a annoncé le Comité international olympique (CIO), sur la base des «premières conclusions des auditions de la Commission Oswald» destinée à enquêter sur les sportifs impliqués dans le scandale de dopage d'Etat en Russie.

Legkov, également 2e du relais 4x10 km avec la Russie, est privé de tous ses résultats. Il est aussi interdit de participer aux prochaines éditions des Jeux olympiques d'hiver, tout comme l'autre fondeur Evgeniy Belov, second Russe dont la sanction a été annoncée mercredi. Le relais russe perd lui aussi sa médaille d'argent obtenue à Sotchi.

Suspendus par la FIS

En décembre 2016, la Fédération internationale de ski (FIS) avait suspendu Legkov et cinq autres skieurs russes dont le nom était cité dans le rapport McLaren, enquête diligentée par l'agence mondiale antidopage, ayant révélé un système de dopage d'Etat, notamment lors des JO de Sotchi. En mai dernier, le Tribunal arbitral du sport avait confirmé cette sanction jusqu'au 31 octobre 2017.

Le CIO, qui a mis sur pied une commission présidée par le Suisse Denis Oswald pour faire la lumière sur la réalité du dopage des sportifs dont le nom était cité dans le rapport McLaren, a annoncé dans un communiqué que «d'autres décisions découlant de ces premières auditions seront communiquées dans les prochains jours».

Premières destitutions

Si le CIO devait réattribuer les médailles, la France prendrait la 2e place du relais 4x10km et la Norvège monterait sur la 3e marche du podium toujours dominé par la Suède. Legkov et Belov sont les premiers sportifs destitués de leurs titre et résultats dans le cadre du scandale de dopage en Russie.

En juillet 2016, quelques jours après la publication du rapport McLaren, certaines fédérations, notamment la natation ou l'aviron, avaient refusé l'accréditation olympique à des Russes, imitant ainsi la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) qui avait prononcé une exclusion générale quelques mois plus tôt, lors des premières révélations sur l'existence d'un dopage d'Etat dans le pays.

(nxp/ats)