Football

10 novembre 2017 15:42; Act: 10.11.2017 15:53 Print

Le Brésil de Neymar régale face au Japon

Le Brésil a marqué deux buts sublimes en amical à Lille et envoyé un signal fort aux autres favoris du prochain Mondial.

storybild

Neymar a marqué le premier but sur penalty. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Brésil de Neymar a dominé le Japon 3-1 vendredi à Lille, lors d'un match amical de préparation à la Coupe du monde 2018. Les artistes brésiliens seront durs à aller chercher en Russie.

Au grand dam du sélectionneur du Japon Vahid Halilhodzic, à l'initiative du match de gala organisé dans le Stade Pierre Mauroy, le Brésil a surclassé les Nippons et envoyé un signal fort à tous les autres favoris du prochain Mondial. Les 20'000 spectateurs au rendez-vous de cette affiche, programmée à l'heure du déjeuner pour être en «prime time» en Asie, ont pu goûter à la fois à un parfum de Ligue 1 et de Coupe du monde.

Le Parisien Neymar, l'un des trois Brésiliens évoluant en France à être aligné au coup d'envoi avec son coéquipier en club Thiago Silva et le Monégasque Jemerson, s'est chargé de montrer qu'il entendait rafler les deux compétitions en signant le premier des trois buts de son équipe.

Penalty logique

Le Japon, qui alignait notamment Yuya Kubo (ex YB), n'a rien pu faire face au «futebol bonito» de la bande à Marcelo, impressionnante dans le jeu de transition. Ce n'est toutefois pas à cause d'un geste de génie que les Nippons ont craqué dès l'entame du match, mais bien à cause de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) sollicitée par l'arbitre français Benoit Bastien qui a permis au Brésil de bénéficier d'un penalty logique et transformé par Neymar (1-0, 9e).

Sur un contre supersonique dans la foulée, le Brésil a obtenu un deuxième penalty à la suite d'une faute sur Gabriel Jesus. Mais cette fois-ci, la tentative de Neymar a été parfaitement repoussée par Kawashima (16e). Le portier messin n'a en revanche rien pu faire sur le missile de Marcelo après une mauvaise relance d'Ideguchi sur le corner qui a suivi (2-0, 18e).

Gabriel Jesus a signé le 3-0 avant la mi-temps (36e), et Makino a réussi à sauver l'honneur japonais en réduisant la marque d'une tête sur corner (63e). Le Japon a même cru revenir à 3-2, mais le but de Sugimoto (87e) était annulé pour un hors-jeu.

Pas de quoi satisfaire l'exigence légendaire de «Coach Vahid» qui peut mesurer le chemin qu'il lui reste à parcourir pour faire aussi bien que le 8e de finale décroché avec l'Algérie en 2014. Pour faire oublier le fiasco du dernier Mondial brésilien, l'entraîneur de la Seleçao Tite est de son côté sur la bonne voie!

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Benji_gva_2017 le 10.11.2017 16:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oh

    Oh

  • Vince le 10.11.2017 18:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais oui, bla bla bla

    Les « spécialistes » disaient exactement la même chose lors de la coupe du monde: ils vont être difficiles à aller chercher chez eux. Je ris encore de cette baffe quils ont reçue!

Les derniers commentaires

  • Vince le 10.11.2017 18:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais oui, bla bla bla

    Les « spécialistes » disaient exactement la même chose lors de la coupe du monde: ils vont être difficiles à aller chercher chez eux. Je ris encore de cette baffe quils ont reçue!

  • Benji_gva_2017 le 10.11.2017 16:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oh

    Oh