Passif judiciaire

09 novembre 2017 18:42; Act: 09.11.2017 19:27 Print

Mike Tyson refoulé à son entrée au Chili

Les autorités chiliennes s'autorisent à interdire l'entrée dans le pays à tout étranger présentant des antécédents judiciaires.

storybild

La PDI a publié sur Twitter une photo de l'ancien poids lourds encadré par deux policiers à l'aéroport. (Photo: AFP)

Une faute?

L'ancien boxeur américain Mike Tyson a été refoulé à son arrivée à l'aéroport de Santiago du Chili et devait être expulsé vers son pays d'origine dans un prochain vol, ont annoncé jeudi les autorités chiliennes qui lui reprochent de ne pas s'être conformé aux lois migratoires.

«Etre condamné ou être sous le coup d'une enquête pour n'importe quel délit autorisent le Service d'enquêtes de la police chilienne (PDI) à interdire l'entrée au Chili et c'est dans ce contexte que M. Tyson, condamné plusieurs fois, a été interdit d'entrer au pays», a expliqué Natalia Alvadaro, une fonctionnaire de la PDI, aux journalistes.

La «loi sur les étrangers autorise le Service d'enquêtes de la police chilienne (PDI) à interdire l'entrée dans le pays de tout étranger présentant des antécédents (judiciaires) et/ou des condamnations dans son pays d'origine», a affirmé la PDI, interrogée sur les raisons de la reconduite du multiple champion du monde, qui se rendait au Chili pour la première fois, pour une émission TV et diverses activités publicitaires.

La PDI avait publié plus tôt sur Twitter une photo de l'ancien poids lourds encadré par deux policiers à l'aéroport. L'Américain de 51 ans, accusé plusieurs fois devant la justice américaine, a notamment passé trois ans en prison pour le viol de Desiree Washington en 1992.

(nxp/afp)