Basket-NBA

13 mars 2018 03:49; Act: 13.03.2018 07:51 Print

Houston trop fort pour San Antonio

Houston a dominé lundi San Antonio qui a un peu plus compromis ses chances de participer aux play-offs.

storybild

Harden a vite retrouvé ses repères: il a inscrit 28 points en 29 minutes et écoeuré les Spurs. (Lundi 12 mars 2018) (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Houston a retrouvé lundi sa star James Harden, laissé au repos lors du match précédent, et a dominé 109 à 93 San Antonio qui a un peu plus compromis ses chances de participer aux play-offs. Absent la veille lors de la démonstration des Rockets à Dallas (105-82), Harden a vite retrouvé ses repères: il a inscrit 28 points en 29 minutes et écoeuré les Spurs. Harden, grand favori pour le titre de meilleur joueur de la saison (MVP), a également capté six rebonds et délivré six passes décisives.

Chris Paul et Clint Capela ont ajouté respectivement 19 et 13 points et ont fait souffrir la jeune garde de San Antonio. Conscient que son équipe avait peu de chance de s'imposer face à la meilleure équipe de NBA, Gregg Popovich, toujours privé de Kawhi Leonard, avait décidé de laisser au repos LaMarcus Aldridge et Manu Ginobili. En leur absence, Kyle Anderson a été titularisé et a marqué six points tandis que Deounte Murray s'est contenté de sept points. L'espoir d'une improbable victoire est venue du banc, avec le vétéran Tony Parker (12 pts, 5 sur 6 au tir) et les jeunes Derrick White et Bryn Forbes, 14 points chacun.

Après cette troisième défaite de suite, la 30e de la saison, San Antonio a plongé de la 7e à la 10e places dans une conférence Ouest, toujours très relevée. Si leur bilan est identique à celui d'Utah (8e) et de Denver (9e), les Spurs sont dans une mauvaise dynamique et pourrait bien manquer les play-offs pour la première fois depuis 1997.

Golden State qualifié pour les play-offs sans jouer

Le champion NBA en titre Golden State a décroché son billet pour les play-offs lundi sans jouer, à la faveur de la défaite de San Antonio à Houston (109-93). Les Warriors participeront pour la sixième année consécutive à la phase finale et viseront une quatrième participation de suite à la finale après 2015, 2016 et 2017.

Avec leur bilan de 51 victoires et 16 défaites, ils sont en effet assurés de terminer à l'une des huit premières place de la conférence Ouest, même s'ils devaient perdre, scénario hautement improbable, leurs 15 derniers matches de saison régulière.

Utah, Denver et San Antonio, respectivement 8e, 9e et 10e, affichent le même bilan de 37 victoires et 30 défaites et ne peuvent pas revenir, en raison de leur calendrier, sur Golden State, même en cas de sans-faute.

Quatre équipes ont déjà leurs billets en poche pour les play-offs 2018 qui débuteront le 22 avril: Houston et Golden State à l'Ouest, Toronto et Boston à l'Est. Six équipes ont en revanche perdu tout espoir de participer à la phase finale: Orlando et Atlanta à l'Est, Dallas, Sacramento, Phoenix et Memphis à l'Ouest.

(nxp/afp)