Basket-NBA

04 novembre 2017 03:14; Act: 04.11.2017 09:06 Print

LeBron James est au top, Capela fait le spectacle

Les Cavaliers ont battu les Wizards vendredi. La superstar LeBron James a marqué 57 points. Le Genevois Capela a fait le spectacle à Atlanta, Sefolosha a été lui discret.

storybild

LeBron James a pour la onzième fois de sa carrière, a dépassé le seuil symbolique des 50 points. (Vendredi 3 novembre 2017) (Photo: Keystone)

Une faute?

Oublié l'inquiétant début de saison: LeBron James a passé ses nerfs sur Washington, surclassé 130 à 122 par Cleveland vendredi et a rappelé avec ses 57 points qu'il restait la star incontestée de la NBA.

Bradley Beal a été bien mal inspiré: à la veille du duel contre Cleveland, le joueur-vedette des Wizards avait présenté son équipe comme la meilleure de la conférence Est. Ces déclarations ont piqué au vif LeBron James qui, du reste, n'avait pas besoin d'être motivé avant ce match: après quatre défaites de suite, dont deux contre des équipes a priori bien plus faibles (Brooklyn, New York), ses Cavaliers devaient réagir. Et ils y sont parvenus avec brio sur le parquet de Washington.

Bien plus agressifs que lors de leurs dernières sorties, en particulier en défense, ils ont toujours fait la course en tête. Ils n'ont certes jamais distancé les Wizards, mais ils ont toujours trouvé la réponse quand Beal (36 pts) et ses coéquipiers sont revenus sur leurs talons.

Cette réponse s'est souvent appelée LeBron James qui a, pour la onzième fois de sa carrière, dépassé le seuil symbolique des 50 points. «LBJ», bien épaulé avant la pause par Derrick Rose (20 pts), a écoeuré les Wizards, en particulier Kelly Oubre Jr, chargé de le marquer après la pause.

Capela fait le spectacle, Sefolosha discret

Clint Capela attire de plus en plus l'attention sur lui. Le Genevois a assuré le spectacle en Géorgie, bien qu'ayant rendu une feuille de statistiques à première vue discrète lors de la victoire 119-104 de Houston à Atlanta vendredi en NBA.

22 minutes de jeu, 6 rebonds et 12 points (que 55% d'adresse au tir): le box score du pivot est correct mais sans plus. C'est toutefois dans le détail des points inscrits que Capela a, à sa façon, marqué cette rencontre.

Sur les cinq paniers réussis (il a également entré deux lancers francs), le Genevois s'est fait notamment l'auteur d'un beau mouvement aérien tout en légèreté, de deux dunks (dont un plutôt «gros») et a été le destinataire de deux Alley Hoop de l'orfèvre James Harden (29 points/11 assists), un conclu par un troisième dunk et l'autre par un lay-up. Showtime!

Moins de réussite pour Thabo Sefolosha et Utah. Le Jazz a perdu chez lui 109-100 contre un Toronto porté par DeMar DeRozan (37 points). Le Vaudois a joué 13 minutes, marqué un panier (sur son seul essai) et réalisé une interception.

7e victoire de suite pour Boston

Il a fini la rencontre avec un impressionnant 23 sur 34 au tir (67,6%), 11 rebonds, 7 passes décisives, trois interceptions, deux contres et n'a échoué qu'à quatre points de son record personnel en saison régulière, 61 points inscrits en mars 2014 contre Charlotte.

Le triple champion NBA est aussi devenu le plus jeune joueur de l'histoire à franchir le seuil des 29'000 points, titre honorifique détenu jusque là par Kobe Bryant. «Nous avions vraiment besoin de cette victoire», a-t-il avoué. Alors qu'il avait confié la semaine dernière que sa préparation pour la saison 2017-18 avait été la pire de sa carrière après une blessure à une cheville, James s'est libéré d'un poids contre Washington. «J'ai le sentiment d'être redevenu moi-même (...) Je ne me fixe pas de limite. Même si j'ai 33 ans, je ne me suis jamais senti aussi en forme de ma vie», a-t-il assuré.

Grâce à ce succès, Cleveland est passé de la 13e à la 10e place (4 v-5 d), mais reste à bonne distance de Boston, le leader (7 v-2 d). Les Celtics ont enchaîné une septième consécutive 101 à 94 dans la salle d'Oklahoma City. Ils étaient pourtant très mal partis face à Russell Westbrook (19 pts), Paul George (25 pts) et Carmelo Anthony (10 pts, 14 rbds) qui ont compté jusqu'à 18 points d'avance (52-34), mais Kyrie Irving s'est réveillé après la pause. Il a marqué 22 points, sur un total de 25, qui ont mis KO le Thunder qui, malgré son clinquant «Big Three», peine à décoller (10e, 4 v-4 d).

1155e victoire pour Popovich

Détroit continue de surprendre et se retrouve 2e (6 v-3 d) après sa victoire face à Milwaukee 105 à 96, tandis qu'Orlando (3e, 6 v-3 d) a été surclassé dans sa salle par Chicago 105 à 83 malgré 21 points d'Evan Fournier.

Le «rookie» australien de Philadelphie Ben Simmons est entré dans l'histoire avec son deuxième «triple double» (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) depuis ses débuts en NBA lors de la victoire des Sixers devant Indiana (121-110).

Kristaps Porzingis a dépassé le seuil des 30 points pour la sixième fois avec 37 points contre Phoenix (120-107): les Knicks sont 9e (4 v-4 d).

A l'Ouest, San Antonio, toujours privé de Kawhi Leonard et Tony Parker, s'est relancé face à Charlotte (108-101) grâce à ses remplaçants, dont Bryn Forbes, auteur de 22 points. Les Spurs (7e, 5 v-4 d) ont offert à leur emblématique entraîneur Gregg Popovich sa 1.155e victoire de sa carrière, égalant ainsi Phil Jackson à la 6e place des entraîneurs ayant le plus gagné de matches NBA.

Utah qui restait sur trois victoires de suite, est tombé de haut, à domicile, face à Toronto 109 à 100 malgré 15 points et 7 rebonds de Rudy Gobert.

(nxp/afp)