Festival

03 novembre 2017 14:46; Act: 03.11.2017 15:00 Print

Une compétition de courts métrages en plein ciel

par Catherine Magnin - Les voyageurs empruntant des vols longs courriers de Swiss en novembre et décembre 2017 peuvent y découvrir 10 courts métrages documentaires.

Une faute?

Les courts métrages documentaires, qu'ils soient en prise de vue réelle ou en animation, ce n'est pas un genre très connu. Et bien, pour peu que vous voyagiez à bord d'un avion long courrier de la compagnie Swiss avant la fin de l'année, vous allez connaître! En effet, jusqu'au 31 décembre 2017, le Flying Film Festival propose aux voyageurs un programme réunissant 10 films internationaux de ce genre.

Les passagers ne sont pas - encore - invités à voter pour leur titre préféré, un mini-jury décidant du palmarès. Ce jury est composé de Madeline Robert (Visions du Réel, à Nyon), Thierry Jobin (Festival International de Films de Fribourg) et Enrico Vannucci (Biennale de Venise). Quel est alors le but du Flying Film Festival? «Promouvoir des courts métrages documentaires avec des sujets forts, faits par des cinéastes prometteurs, auprès d'un large public», explique Dunja Keller, manager du festival.

Deuxième édition

Le Flying Film Festival a été fondé par Mark Olexa et Francesca Scalisi (co-réalisateurs de «Demi-vie à Fukushima»), les deux basés à Fribourg. «SWISS, avec son ancrage en Suisse et son rayonnement international a été le choix logique pour atteindre le but du festival», ajoute Dunja Keller. La compagnie, la seule à avoir été contactée, a tout de suite accepté de participer à l'aventure, et fait confiance aux organisateurs quant au choix des films sélectionnés, indépendamment de leurs nationalités.

Cette année, c'est le film «Whatever the Weather», de Remo Scherrer, qui représente la Suisse.

La première édition du festival, qui a eu lieu en 2015, avait permis à quelque 6'000 passagers de découvrir les courts métrages sélectionnés. «Nos jours absolument doivent être illuminés» de Jean-Gabriel Périot, avait remporté la compétition. Avec un programme placé en "highlight du mois" de novembre et décembre, les organisateurs tablent cette année sur une visibilité en hausse, 500'000 passagers pouvant potentiellement visionner les films.