Renens (VD)

13 mars 2018 22:55; Act: 14.03.2018 13:36 Print

Le père incestueux aurait sévi pendant douze ans

par Abdoulaye Penda Ndiaye - Un homme est accusé d’avoir abusé de ses enfants alors que les autorités surveillaient cette famille nombreuse.

Sur ce sujet
Une faute?

Ils se sont connus à 18 ans dans un centre de formation pour personnes en difficulté d’apprentissage. En 1996, deux mois après leur mariage, ils ont eu leur premier enfant. Puis un deuxième, l’année suivante. En 2014, la mère au foyer a accouché de son huitième enfant. Elle et son mari, ouvrier à l’AI à cause d’un retard mental, sont très vite dépassés par la situation.

Un chapelet de signaux inquiètent différentes institutions: logement insalubre, troubles du langage et du comportement, déficit d’hygiène corporelle et traces de coups. Dès 1997, une curatelle est mise en place pour les enfants. Le Service de protection de la jeunesse intervient à partir de 2001. En 2004, une fondation s’occupe de l’assistance socio­éducative des enfants. Les différents spécialistes dressent des rapports quotidiens sur cette famille de mormons vaudois. Tous les radars sont fixés sur eux, mais il n’y a eu aucun flash. Terrible, car les enfants auraient aussi subi des actes incestueux durant douze ans.

Mardi à Renens, le couple devait répondre de ces accusations devant les juges. L’acte d’accusation parle d’inceste, de rapports homo et hétérosexuels ainsi que de passages à l’acte entre frères et sœurs à l’instigation du père. Son avocat, Me Loic Parein, a demandé une expertise de crédibilité des enfants, qui souffrent de retard mental et de troubles de la personnalité. En 2001, à l’âge de 5 ans, l’aînée de la famille avait dit à l’école: «Je ne veux pas que l’oiseau vienne m’embêter dans mon lit.»