Vaud

08 novembre 2017 22:39; Act: 08.11.2017 22:39 Print

Gros coup de gueule des cantonniers

Face à la prolifération des déchets sauvages abandonnés dans la nature, les employés de la voirie se sentent démunis.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous ne sommes pas payés pour ramasser vos ordures! La déchetterie est gratuite!» Posé mercredi en bord de route, à Chesalles-sur-Moudon (VD), à côté du «butin» du jour, ce panneau traduit le ras-le-bol des cantonniers de ce secteur face à la prolifération des déchets jetés dans la nature.

«On trouve des pneus ou des batteries de voiture près des cours d’eau, les gens n’ont aucune conscience», s’énerve un de ces employés.

«On trouve des pneus ou des batteries»

Si ces pièces automobiles sont soumises à une taxe d'évacuation, ce n'est pas le cas d'autres déchets récupérés dans les bois par les employés de la voirie, comme ces bouteilles en plastique qu'ils ont pris soin d'aligner au bord de la route, à côté du panneau.

Ce n'est pas le travail des cantonniers de récupérer les ordures jetées dans la forêt, loin de la route. «Mais on ne peut quand même pas fermer les yeux sur la situation et laisser ces objets pourrir sur place», conclut l'employé.

(jfz)