Vaud

07 novembre 2017 18:33; Act: 07.11.2017 18:39 Print

Initiative sur les soins dentaires rejetée

Le Parlement vaudois a recommandé de voter «non» à l'initiative pour le remboursement des frais dentaires.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Grand Conseil vaudois ne veut pas de l'initiative pour le remboursement des frais dentaires. Au grand dam de la gauche, il a également considérablement réduit la portée du contre-projet du gouvernement.

L'alliance de droite, qui réunit PLR, UDC et Vert'libéraux, a limité la portée du texte ficelé par le conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard. En premier débat, elle a restreint le cercle des bénéficiaires et ciblé le remboursement des frais dentaires.

Les Vaudois auront le dernier mot. Dans les urnes, ils devraient avoir le choix entre l'initiative lancée par le POP et Solidarités et le contre-projet remodelé par la droite. En principe, parce que le comité d'initiative a demandé au Conseil d'Etat de retirer son texte. Mardi, par 77 voix contre 59 et 2 abstentions, le Parlement a recommandé de voter «non» à l'initiative et «oui» au contre-projet.

Pour les enfants

Initialement, le contre-projet du Conseil d'Etat finançait 50% des soins dentaires des enfants jusqu'à 18 ans. Des aides étaient prévues pour les adultes (au-delà de 3% du revenu net), ainsi que pour les aînés. Le financement était assuré par un prélèvement sur les salaires et une taxe sur les boissons sucrées.

Le contre-projet sorti du premier débat est plus modeste. «Notre priorité, c'est de viser la prévention et le dépistage des enfants et des jeunes», a expliqué Christelle Luisier Brodard (PLR). Mais sans exclure les personnes âgées ou handicapées lorsqu'elles sont dans une situation «particulièrement vulnérable».

Aides limitées

Côté finances, l'Etat «peut prévoir» des aides financières pour les mineurs et les jeunes, couvrant les frais de traitement bucco-dentaires. «Ce qui est prévu, ce sont des clopinettes», a lancé Jean-Michel Dolivo (Ensemble à Gauche).

Le texte constitutionnel est forcément bref. Une loi devra ultérieurement préciser les conditions d'octroi. «Si j'ai bien compris, il est proposé de rembourser 20 à 25% des traitements dentaires des enfants, hors orthodontie. C'est un très petit pas. Vous manquerez de substance pour combattre l'initiative» a prédit le conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard.

Encourager à s'assurer

La droite a répliqué qu'elle souhaitait avant tout encourager les parents à contracter une assurance pour couvrir les frais dentaires de leurs enfants. «Moins de 50% des enfants sont actuellement couverts. Il existe des couvertures intéressantes qu'il faut faire connaître aux familles», a ajouté Christelle Luisier Brodard.

Plusieurs députés de gauche (PS, Verts et Ensemble à Gauche) ont plaidé en vain pour une double acceptation de l'initiative et du contre-projet. En cas de double «oui», l'initiative serait préférée.

Initiative plus favorable

«L'initiative est plus favorable à nos yeux, car elle couvre toute la population», a expliqué Brigitte Crottaz (PS). Pour son financement, elle reprend le modèle éprouvé de l'AVS, a ajouté Jean-Michel Dolivo. Il est prévu un prélèvement paritaire sur les salaires, payé pour moitié par les employés et par les employeurs.

Ce texte, déposé en 2014, avait recueilli plus de 15'000 signatures. Il propose d'instaurer une assurance obligatoire pour les soins dentaires de base, avec un réseau de policliniques dentaires régionales. Les coûts sont estimés à quelque 300 millions de francs par an.

Le Conseil d'Etat donnera sa recommandation de vote à l'issue du deuxième débat. «Vraisemblablement, la majorité de droite combattra seule l'initiative», a averti Pierre-Yves Maillard. C'est-à-dire sans le gouvernement.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Nat le 07.11.2017 19:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop cher

    A lire les commentaires, je remarque que certains n'ont pas compris que des familles, malgré un emploi, n'ont pas les moyens d'aller chez le dentiste. Il me semble qu'une petite aide serait la bienvenue. De plus, le contrôle des tarifs des dentistes serait bien aussi !

  • peter le 07.11.2017 19:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une question de santé public...

    Certaines personnes on des gros frais dentaires à cause dune maladie. Pour dautres, le manque de soins adaptés peuvent mener à des maladies. vu de ces deux observations, les soins dentaires devrait être intégrés dans la lamal, et les dentistes devrait être plus contrôlés.

  • labuse le 07.11.2017 19:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non mais

    pourquoi? on ne paye pas assez d'assurances ???

Les derniers commentaires

  • Piotr le 13.11.2017 20:02 Report dénoncer ce commentaire

    Oubli

    La Suisse, un de pays les plus riche du monde, si ce n'est LE plus riche, ne peut pas rembourser les frais dentaires alors que d'autres pays limitrophes y parviennent. Et quand on sait que si les dents ne sont pas remboursées ce n'est qu'à cause d'un oubli des législateurs dans la loi sur l'assurance maladie, il y a de quoi se sentir pris pour un couillon de payeur.

  • Bergamote le 08.11.2017 22:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À lire, intéressant

    http://www.svmd.ch/_billet-all.php?qt=1

    • Pitch999 le 09.11.2017 10:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Bergamote

      Il est claire quils nont pas besoin daugmenter... ils sont déjà tellement haut dans leurs prix, quils ont encore de la marge. Et le fait de ne pas augmenter depuis des années en est la preuve.

    • J-Michel le 10.11.2017 11:52 Report dénoncer ce commentaire

      Augmentation

      Ce n'est que le tarif SUVA qui va augmenter (3-4% du chiffre d'affaire), le tarif pour les patients privé sera adpaté de façon a rester au même niveau...

  • Bartelemi Minou le 08.11.2017 15:29 Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez rien compris!

    Continuez a engraisser les assurances!!! Moi je vais juste à côté.. (après la frontier) hé hop moins 50% comparé à ici!!

    • J-Michel le 10.11.2017 11:45 Report dénoncer ce commentaire

      Ah bon?

      Très intelligent comme remarque... le salaire minimal est également 50% plus bas en France, les loyers souvent 3 fois plus bas, il est normal de payer ces frais 50-60% moisn cher! Donc ce sont les dentistes français qui profitent le plus... ABE

  • Le Grisonnais le 08.11.2017 15:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Soins dentaires et lunettes !

    Les soins dentaires sont des soins de santé comme les autres, et devraient être pris en charge par les assurances de base, tout comme les lunettes et lentilles !

    • Dany Tonnelier le 10.11.2017 13:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Le Grisonnais

      exactement

  • Le Grisonnais le 08.11.2017 15:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Soins dentaires et lunettes !

    Les soins dentaires sont des soins de santé comme les autres, et devraient être pris en charge par les assurances de base, tout comme les lunettes et lentilles !

    • BB le 08.11.2017 18:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Le Grisonnais

      Ouiiiiii, et vous voulez une prise en charge de votre prochaine coupe de cheveux ainsi que votre épilation ?

    • zigouille le 09.11.2017 08:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @BB

      stupide commentaire !

    • Dany Tonnelier le 10.11.2017 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @BB

      Rien à voir.