Agriculture

09 novembre 2017 16:22; Act: 09.11.2017 16:31 Print

La Suisse attend son rapport sur le glyphosate

Alors que l'Union européenne se penche sur le sort du pesticide controversé, Berne s'interroge également sur une possible interdiction.

storybild

Environ 300 tonnes de pesticides seraient pulvérisées chaque année en Suisse. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le décrié glyphosate est également utilisé dans l'agriculture en Suisse. L'administration fédérale se penche actuellement sur un rapport à son sujet.

Les discussions en cours au sein de l'Union européenne (UE) sur le glyphosate ont également rendu plusieurs politiciens attentifs en Suisse aux dangers supposés de ce pesticide. Mais jusqu'à présent aucun contrôle n'a réellement été mené dans notre pays sur des traces éventuelles de glyphosate dans des produits alimentaires.

«On y travaille»

En juin 2016, le Conseil national a invité le Conseil fédéral à rédiger un rapport mais, pour l'heure, on ignore quand ce rapport sera publié. «On y travaille», a indiqué jeudi à l'ats l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires.

Une brochure d'informations émise par l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) indique que l'usage du glyphosate est autorisé en Suisse, mais cependant «sous des conditions précises».

Trois cents tonnes de pesticides

Son utilisation peu avant la récolte, comme c'est possible à l'étranger, pour par exemple accélérer la maturation des céréales, n'est pas autorisée par exemple en Suisse, précise l'OFAG dans un document publié le 25 octobre.

Environ 300 tonnes de pesticides seraient pulvérisées chaque année en Suisse, selon la Fondation pour la protection des consommateurs.

Toujours selon l'OFAG, le glyphosate satisfait pour l'heure à toutes les exigences qui doivent être remplies pour être autorisé en tant que produit phytosanitaire... en attendant que Bruxelles prenne une décision tranchée, ce qui n'était de loin pas encore le cas jeudi.

(nxp/ats)