Suisse

07 novembre 2017 13:23; Act: 08.11.2017 06:30 Print

L'initiative pour les soins infirmiers a été déposée

Ses auteurs ont déposé le texte à la Chancellerie lors d'une manifestation sur la place fédérale à Berne. Les citoyens devront donc se prononcer.

Sur ce sujet
Une faute?

L'Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI) a déposé mardi à Berne l'initiative «Pour des soins infirmiers forts». Le texte, fort de 120'000 signatures obtenues en huit mois, est de revaloriser la profession afin de faire face à la menace de pénurie de personnel soignant.

Son but est de revaloriser la profession afin de faire face à la menace de pénurie de personnel soignant. L'écart entre la demande en soins infirmiers de la population et le personnel formé disponible se creuse toujours plus. Au cours des cinq dernières années, seuls 43% du nombre d'infirmières et d'infirmiers nécessaire ont été formés, selon l'association.

De nombreuses infirmières et infirmiers de toute la Suisse étaient présents pour le dépôt du texte à la Chancellerie. Parmi eux, une conseillère nationale, Géraldine Marchand-Balet (PDC/VS) qui explique pourquoi elle soutient le texte.

L'initiative a été lancée en janvier par l'ASI et un comité qui comprend notamment des conseillers nationaux de divers partis, dont Marina Carobbio (PS/TI) et Christian Lohr (PDC/TG). «De nombreuses personnes ont remarqué que le personnel soignant était stressé et sous pression», explique mardi la présidente de l'ASI, Helena Zaugg, citée dans un communiqué. De plus, les professionnels se sont entièrement investis dans la récolte des signatures, «car ils savent exactement pourquoi cette initiative est nécessaire».

Sécurité du patient

Le texte exige que la Confédération et les cantons prennent des mesures efficaces pour renforcer les soins infirmiers. Pour l'ASI, seuls des soins de qualité peuvent garantir la sécurité du patient. Il faut investir dans la formation. Le personnel soignant doit être formé en nombre suffisant et fidélisé, selon l'ASI. L'autonomie des infirmiers et des infirmières doit être reconnue dans la loi.

Le comité réclame concrètement des conditions plus attrayantes, notamment au niveau des heures de travail, des services de piquet, des possibilités de formation continue. Les conditions de ces métiers typiquement féminins doivent être adaptées à la vie des femmes. Le salaire des infirmiers en formation doit aussi être augmenté.

Ces mesures de valorisation de la profession peuvent être financées, estime l'ASI. Cela passe par une indemnisation appropriée des prestations infirmières, dans les EMS, les hôpitaux, les cliniques psychiatriques et les services de soins à domicile.

La faîtière a décidé de lancer une initiative populaire suite à l'échec d'un projet parlementaire, enterré par les Chambres fédérales en avril 2016. Il demandait que les EMS, les organismes d'aide et de soins à domicile ainsi que les infirmiers indépendants puissent fournir certains soins à la charge de l'assurance maladie sans ordonnance. Ceci afin de gagner en autonomie.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Chalouve le 07.11.2017 15:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    réalité du marché

    c'est marrant à la sortie de l'école sur Vaud, les jeunes formés en Suisse se voient galérer à trouver de la place car déjà prises par des canadiens et frontaliers...

  • Ilse le 07.11.2017 17:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A soutenir

    Tout doit fait pour valoriser le métier d'infirmiers! Tous en avons besoin dans notre vie un jour où l'autre.

  • Leo le 07.11.2017 16:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jeune infirmier

    Jespère de tout coeur que ça va passer !

Les derniers commentaires

  • santé le 08.11.2017 09:50 Report dénoncer ce commentaire

    responsabilités = problèmes

    c'est très bien s'ils veulent plus d'autonomie mais qui est responsable de leurs éventuelles erreurs? actuellement les actes infirmiers sont pour la plupart des actes médicaux délégués donc c'est le médecin qui est responsable. Est-ce que ce sera toujours le cas? sinon va falloir vous payer une protection juridique avec votre augmentation pour tout ce qui est fait hors ordre médical

  • creature le 07.11.2017 21:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pourtant

    Curieusement, de nouveaux diplômés en soins infirmier se retrouvent sans emploi à Genève...

  • Joji le 07.11.2017 20:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Solution?

    1) l'indépendance de l'infirmier ne va pas résoudre la problématique de la charge de travaille 2) les coûts de la santé vont ce déplacer voir augmenter ( ev 50 mio) 3) si l'indépendance est donné il faudra introduire la moratoire comme chez les médecins 4) comment vous pensez être rémunérées ? Selon. OPAS? 5)ce type il faudrait déjà que les chefs infirmiers des hôpitaux puissent reconnaître qu'il y a une souffrance du métier depuis l'introduction des DRG qui augmente chaque année! Et ça c'est du à nos chefs qui pense à chauffer leur fesses à la place de protéger ce beau métier

    • On discute le 07.11.2017 21:27 Report dénoncer ce commentaire

      Solution?

      Il s'agit plus d'autonomie (possibilité d'agir dans les domaines pour lesquels les infirmieres sont formées sans attendre des formalités administratives p.ex) que d'indépendance (électron libre qui facture à sa guise). Pour les chefs oui c'est comme pour le reste, il y en a des bons et des moins bons. Que faudrait-il faire ?

    • Carole Deriaz le 07.11.2017 21:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Joji

      Alors mon fils de 18 mois ayant un cancer je vous qu'au Chuv ça se dégrade! on sonne on attend 45 mn... 2 infirmières au lieu se 3 dans le service après 20h.. plus de salaire pour maman on s'occupe de bébé ce qui certes est normal pour une maman mais l'état économise du personnel! on est la nous les parents. et à croire qu'on nous fait une fleur de dormir avec le petit... Les APG paient un certain tant... mais ce n'est pas leur rôle! En attendant que font nos assurances? Rien elles payent jusqu'à 6 mois car nous ne pouvons laisser le petit seul et sommes au bord de la dépression... Que fait l'état? Rien si ce n'est supprimé du personnel car Dieu merci les parents sont la... et le cancer des enfants c'est 14 pour cent d'augmentation en 10 ans.... je croyais dégoûter les gens

  • Il était temps! le 07.11.2017 20:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Marion

    bien joué!

  • Steve Jobs Jr. le 07.11.2017 20:04 Report dénoncer ce commentaire

    Et la facture, cest pour qui ?

    Personnellement je trouve cette idée très mal venue à lheure où nos primes maladie explosent !

    • On discute le 07.11.2017 20:53 Report dénoncer ce commentaire

      Facture moins salée

      Est-ce plus cher de former des infirmieres compétentes et de leur permettre de rester plus longtemps en emploi que de recruter à l'étranger ou former des professionnels qui quittent le métier avant l'âge de 35 ans? Faire confiance aux soins infirmier améliore l'accès aux soins dans un contexte de pénurie et diminue les coûts.

    • Céline le 07.11.2017 20:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Steve Jobs Jr.

      Donc vous préférez etre mal soigné ? Parce que c est La qu on va !