La Chaux-de-Fonds (NE)

08 novembre 2017 09:36; Act: 08.11.2017 18:25 Print

Natel au volant: peine avec sursis pour l'automobiliste

Un conducteur a été condamné à 14 mois de prison avec sursis pour avoir causé un accident mortel en 2016, alors qu'il utilisait son téléphone tout en conduisant.

storybild

(Photo: DR/Photo d'illustration)

Une faute?

Un automobiliste qui avait provoqué un accident mortel à La Chaux-de-Fonds alors qu'il pianotait sur son smartphone a été condamné mercredi à 14 mois de prison avec sursis pendant deux ans. Le Tribunal criminel l'a reconnu coupable d'homicide par négligence, écartant le meurtre par dol éventuel soutenu par le procureur.

«Les éléments techniques sont accablants», a déclaré le président du tribunal, Alain Rufener. Les juges ont acquis la conviction que le prévenu avait écrit deux SMS et consulté un site Internet tout en roulant. Occupé par son téléphone, l'automobiliste n'avait pas remarqué le scooter et lui avait coupé la priorité en obliquant.

Agé d'une cinquantaine d'années, le cyclomotoriste avait tenté en vain un freinage d'urgence pour éviter le choc, mais il avait chuté et avait été happé par la roue de la voiture. Ce drame s'était déroulé le 1er septembre 2016. Il avait été filmé par une caméra de surveillance de l'entreprise où se rendait l'automobiliste.

«Il n'y a pas d'autre cause que l'utilisation du téléphone», a affirmé le président du tribunal lors de la lecture du jugement. Il a estimé que l'accusé avait eu une activité «non négligeable» sur Internet. «Il y a eu plusieurs clics», a souligné Alain Rufener. Le prévenu a consulté un site de vente en ligne de compléments alimentaires.

Pas un meurtre

Le Tribunal criminel a également retenu des infractions à la loi fédérale sur la circulation routière (LCR). Il a en revanche écarté l'accusation de meurtre par dol éventuel comme le demandait le procureur qui avait requis une peine privative de liberté de cinq ans et demi.

Pour le Tribunal criminel, l'accusé n'était pas conscient que son comportement entraînerait la mort. «Il a estimé qu'une issue fatale était possible, mais qu'elle ne surviendrait pas», a expliqué son président. Le meurtre par dol éventuel est souvent évoqué lors de rodéos routiers.

Dans son réquisitoire, le procureur Nicolas Aubert a souligné que ce jeune homme assis sur le banc des accusés avait toute son attention vouée à son téléphone portable. «Il a finalisé une transaction au moment du choc», a ajouté le représentant du Ministère public qui se basait sur l'analyse du portable.

Regrets de l'accusé

«La vérité est que je n'ai pas vu le scooter», a expliqué l'accusé âgé de 26 ans visiblement abattu. «Je suis vraiment désolé, je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas vu», a-t-il ajouté en exprimant ses regrets à l'adresse de la famille de la victime dans un sanglot.

Le prévenu a assuré durant l'audience être sûr de n'avoir pas utilisé son téléphone pendant le trajet jusqu'à son lieu de travail. Il a affirmé avoir envoyé les deux SMS avant de démarrer. Il ne s'explique pas non plus comment son téléphone multifonctions a pu effectuer une recherche sur un site de vente en ligne sur Internet. «Je ne sais pas ce qui s'est passé».

Pour la défense, il ne fallait retenir qu'un refus de priorité, donc une infraction à la LCR. La défense a évoqué un problème de vision pour expliquer que le prévenu n'avait pas vu le scooter. «La justice ne doit pas se laisser influencer par l'émotion», a déclaré Freddy Rumo. L'avocat avait laissé au tribunal le soin de fixer la mesure de la peine.

Tant la défense que le Ministère public n'avaient pris aucune décision sur un éventuel recours à l'issue de l'audience.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Oto Mobil le 08.11.2017 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    Va falloir agir.....et vite !

    Encore ce matin, en pleine ligne droite, une bagnole en face à cheval sur la ligne avant de se rabattre au dernier moment !....inutile de se poser la question donc !......ca devrait être retrait de permis SUR PLACE pour minimum 6 mois et retour à pied à la maison !.....cette addiction au volant à ces saletés de smartphone devient un véritable fléau public et devraient être sanctionné une fois pour toute !...et pas qu'avec 100 balles d'amende !

  • Nando63 le 08.11.2017 10:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Esclave du natel...

    Tant que le " les accidents c'est les autres" sera présent dans la tête des gens, il sera difficile de faire changer les mauvaises habitudes... La majorité des jeunes est devenue l'esclave des portables, s'en passer pendant le temps d'un trajet met l'utilisateur en état de manque....!!! Haaaaa quand ils ne servaient qu'à téléphoner, c'était beaucoup plus simple...

  • David le 08.11.2017 10:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Justice ?

    C'est bien un meurtre, il devait savoir qu'un jour il tuerait quelqu'un. Mais bon au final avec la justice Suisse il aura un amende avec 2 ans de surci.

Les derniers commentaires

  • Sébastien D. le 09.11.2017 17:01 Report dénoncer ce commentaire

    À propos du natel+smartphone au volant:

    À Genève, j'ai déjà vu la chose suivante depuis les transports publics: Certains policiers seuls au volant de leurs véhicules banalisés ou officiels et avec leurs habits de fonctions, conduisent en tapant un sms ou un numéro de téléphone et ensuite parler avec autrui ! "Faites comme je dis mais pas comme je fais !" Ces policiers se soustraient aux lois et après ceux-ci viennent faire la morale à certains automobilistes, alors que ces policiers ne sont mêmes pas capables de montrer l'exemple. Mais quand vous êtes sur votre natel ou smartphone, qui regarde la route...??? Votre voiture...!!! ABE

  • claudine missaglia le 09.11.2017 15:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    natel au volant

    notre justice est connue dans le monde entier,,,,bravo la Suisse,,

  • Kim Olivier le 09.11.2017 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    Inadmissible

    Inadmissible!! ce gars sans scrupules bénéficie du sursis? mais c'est ça encouragez-le et tous les autres à continuer leurs petits vices criminels avant de leur retirer leur permis définitivement!!!

    • Julien le 12.11.2017 18:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Kim Olivier

      Du calme, il y a encore la procédure civile... Elle pourrait être autrement plus douloureuse

  • Le Grisonnais le 09.11.2017 10:53 Report dénoncer ce commentaire

    La sanction, un cadeau une fois de plus

    Le plus dramatique dans cette affaire, c'est qu'il y a un innocent qui a perdu la vie, à cause d'un conducteur assassin et inconscient, sans scrupule, qui se croyait dans son canapé à la maison, au lieu d'être attentif à son volant. La sanction, une fois ce plus, est un cadeau de la justice. Messieurs les juges, réveillez-vous...

  • Mitch Ro le 09.11.2017 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ouvrir aux "commentaires" ?

    Est-ce vraiment utile et intelligent d'ouvrir cet article aux commentaires ? Pensez à ce que ressent le conducteur et la famille de la victime. Nul ne peut juger.

    • Le Grisonnais le 12.11.2017 16:41 Report dénoncer ce commentaire

      Assassin au volant !

      Oui, nous pouvons juger en déclarant que l'automobiliste s'est rendu coupable du décès d'un innocent, et que celui-ci aurait dû être très sévèrement sanctionné, ce qui n'a malheureusement pas été le cas. Cet automobiliste est un imbécile, un irresponsable, un fou dangereux et un assassin. Par contre, je présente à la famille de cette pauvre victime mes sincères condoléances et leur adresse toute ma sympathie. Une fois de plus, je remets en cause l'invention de ces téléphones portables, qui deviennent une profonde addiction, chez certaines personnes.