Fribourg

18 octobre 2017 18:00; Act: 18.10.2017 18:03 Print

Hausse des taxes à l'uni: les étudiants inquiets

Le rectorat de l'université de Fribourg souhaite augmenter les taxes semestrielles. Le Conseil d'Etat doit encore trancher.

storybild

L'université de Fribourg. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le 9 novembre prochain, des étudiants de l'Université de Fribourg se réuniront pour protester contre une possible hausse des taxes d'inscription. L'Association générale des étudiants de l'Université de Fribourg (AGEF) a réagi suite à l'annonce de cette décision prise par le rectorat. Ce dernier demande au Conseil d'Etat une hausse des taxes semestrielles, révèle la RTS. Elles s'élèvent à 655 francs actuellement et pourraient passer à 855 francs dès la rentrée 2018.

Suite à la planification pluriannuelle 2018-2022, le rectorat a jugé que l'augmentation était la meilleure solution pour mener à bien l'ensemble des projets prévus. Astrid Epiney, la rectrice de l'Université de Fribourg, explique que l'aide cantonale ne suffira pas. «Nous estimons que les étudiants aussi devraient participer à ces projets, qui au fond leur profiteront aussi», a-t-elle ajouté au micro de la RTS.

Pétition en ligne

L'AGEF a lancé une pétition en ligne pour exprimer leur mécontentement. L'association demande au canton de réexaminer le budget de l'université, d'abandonner le projet de hausses des taxes et le développement des aides financières cantonales, indique «La Liberté». Jean-Thomas Vacher estime que cette hausse pourrait être «la goutte d'eau qui fait déborder le vase», tout en souhaitant la poursuite du dialogue pour accompagner les étudiants qui ne pourraient pas assumer une partie ou la totalité des coûts d'inscription, rapporte le quotidien.

En décembre 2016, l'université de Genève avait annulé l'instauration d'une inscription payante suite à la mobilisation des étudiants. De son côté, l'EPFL avait annoncé que les frais d'études seraient doublés en 2017.

(akh)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ancien étudiant et père d'étudiants le 19.10.2017 10:25 Report dénoncer ce commentaire

    Jalousie!

    Les commentaires puent les frustrés incapables ou trop glandeurs pour avoir fait des études quand ils étaient jeunes, et qui crachent leur fiel sur ceux qui ont bossé (oui, bossé! et sans salaire!) pour y parvenir et qui maintenant gagnent plus qu'eux. Et ne venez pas dire que c'est par manque de moyens financiers si vous ne l'avez pas fait, car en Suisse, pas besoin d'être un fils/une fille à papa pour étudier et il faut que ça reste ainsi. Mais il faut en être capable et vouloir s'en donner la peine. Allez-y, déchaînez-vous avec les pouces en bas, mais ça ne changera rien à la réalité.

  • Vuille J le 18.10.2017 18:20 Report dénoncer ce commentaire

    un peu de sérieux svp

    Ce n'est même pas le dixième de ce qu'ils coûtent. Faudra sans doute un peu restreindre les sorties de chaque we, les abt illimités et les nouveaux iphone chaque année, mais le "sacrifice" n'est pas insurmontable

  • tt va bien le 19.10.2017 22:50 Report dénoncer ce commentaire

    abus

    je connais quelqu'un qui m'a dit avoir inscrit sa fille à l'uni de Fribourg pour toucher une bourse mais que cette fille n'y a jamais mis les pieds. Je dois dire que cela ne m'étonne pas mais que je suis triste que nos institutions soient ainsi abusées (aussi facilement)

Les derniers commentaires

  • Spirou le 20.10.2017 16:31 Report dénoncer ce commentaire

    Comparaison ...

    Pour la troisième fois ... Mais chaque fois pour le moment oublié d'être publié et pourtant une simple question ... Avez-vous une liste des montants dans les autres uni en Suisse? Afin que l'on puisse se rendre compte de la réalité de cette affaire ...

  • tt va bien le 19.10.2017 22:50 Report dénoncer ce commentaire

    abus

    je connais quelqu'un qui m'a dit avoir inscrit sa fille à l'uni de Fribourg pour toucher une bourse mais que cette fille n'y a jamais mis les pieds. Je dois dire que cela ne m'étonne pas mais que je suis triste que nos institutions soient ainsi abusées (aussi facilement)

  • Ancien étudiant et père d'étudiants le 19.10.2017 10:25 Report dénoncer ce commentaire

    Jalousie!

    Les commentaires puent les frustrés incapables ou trop glandeurs pour avoir fait des études quand ils étaient jeunes, et qui crachent leur fiel sur ceux qui ont bossé (oui, bossé! et sans salaire!) pour y parvenir et qui maintenant gagnent plus qu'eux. Et ne venez pas dire que c'est par manque de moyens financiers si vous ne l'avez pas fait, car en Suisse, pas besoin d'être un fils/une fille à papa pour étudier et il faut que ça reste ainsi. Mais il faut en être capable et vouloir s'en donner la peine. Allez-y, déchaînez-vous avec les pouces en bas, mais ça ne changera rien à la réalité.

  • ali080 le 18.10.2017 23:43 Report dénoncer ce commentaire

    Fini de financer l'Uni

    On devrait faire comme aux USA, ils paient l'intégralité de leur étude et commence leur vie avec un découvert de centaine de milliers de francs. Ca éviterait que tous ceux qui font médecine travaillent par la suite à 50 ou 80% et que notre pays manque de médecins

    • Marcol le 19.10.2017 20:26 Report dénoncer ce commentaire

      Idée à la Trump

      Si vous voulez les mêmes couts de la santé en Suisse qu'au USA (en sachent qu'une partie de population ne peux pas se faire soigner car elle n'a pas d'argent); c'est peutêtre la solution. Et le découvert est plus près du demi milion qu'il faudra gagner sur le dos des patients...

  • Jean Aimarre le 18.10.2017 18:50 Report dénoncer ce commentaire

    Argent à placer ailleurs

    Ras-le-bol de payer des impôts pour ces fils à papa. Avec tout le fric que le canton a mis de côté ces dernières années, il serait peut-être temps de l'investir pour la création d'emplois dans le canton afin d'éviter que ce canton ne devienne un canton-dortoir ou une garderie géante d'étudiants !