Neuchâtel

07 novembre 2017 18:37; Act: 07.11.2017 18:53 Print

Drones: un drôle de succès et quelques craintes

Selon une étude de l'Université, le cadre légal de l'utilisation des drones est adéquat dans la prévention des accidents mais pas pour les menaces terroristes.

storybild

L'utilisation des drones dans le ciel suisse est en hausse croissante depuis une dizaine d'années. Et ce phénomène ne devrait pas s'estomper durant les prochaines années.

Sur ce sujet
Une faute?

Utiles, rentables, efficaces, sûrs, de plus en plus en vogue, mais un peu inquiétants. C’est ainsi qu’on pourrait résumer l’impression que laissent les drones à leurs utilisateurs. Le constat émane d’une étude de l’Uni de Neuchâtel (UniNe) menée entre juillet et septembre auprès de 922 personnes actives dans le public et le privé. Trois quarts des utilisateurs estiment qu’ils ne pourraient plus se passer de ces drôles d’engins qui survolent le ciel. La majorité des usagers estiment que le cadre légal actuel est adéquat dans la prévention des accidents mais pas pour les menaces terroristes.

«Ce chiffre n'a jamais pu être vérifié»
Officieusement, il y a environ 22 000 drones en Suisse. «Ce chiffre n’a jamais pu être vérifié», tempère Francisco Klauser, professeur à l’Institut de géographie de l’UniNE. «Le potentiel de la technologie paraît énorme alors que son essor est encore tout récent», poursuit le professeur. Seulement 6% des usagers actuels de drones du secteur privé et 11% du public s’en servaient déjà avant 2010. La tendance devrait se poursuivre: 57% des utilisateurs parient sur la multiplication d’un facteur deux à dix du nombre de drones avant l'horizon 2030.

L’enquête a été réalisée en partenariat avec l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC), différents corps de police et des associations professionnelles de drones. Au total, 490 employés du secteur privé et 432 représentants d’institutions
publiques de toute la Suisse y ont participé.

(apn)