Bruxelles

23 octobre 2017 16:29; Act: 23.10.2017 17:02 Print

1,3 million de signataires contre le glyphosate

Greenpeace a fait entendre lundi à Bruxelles la voix des 1,3 million de signataires d'une pétition demandant l'interdiction de l'herbicide controversé glyphosate.

storybild

La pétition demandant «une interdiction du glyphosate» devra être prise en compte, après vérifications, par la Commission européenne. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'ONG environnementale Greenpeace a fait entendre lundi à Bruxelles la voix de plus d'1 million de signataires d'une pétition visant à interdire l'herbicide glyphosate, accusé d'être cancérogène. Elle a rencontré deux commissaires européens.

Cette rencontre avec le commissaire à la Santé Vytenis Andriukaitis et le vice-président de l'exécutif européen, Frans Timmermans, intervient deux jours avant une réunion de représentants des 28 Etats membres de l'UE qui devront voter sur un renouvellement pour dix ans de la licence d'utilisation de ce produit, proposé par Bruxelles.

A ce stade, il n'est pas clair si cette proposition bénéficiera d'un soutien suffisant (à la majorité qualifiée) des pays de l'UE. Quatre pays (la France, l'Italie, l'Autriche et le Luxembourg) ont déjà prévu de voter contre et d'autres, comme l'Allemagne, devraient s'abstenir, selon Greenpeace.

«Intérêts à court terme»

A l'issue de l'entretien, le directeur pour l'Europe de Greenpeace, Jorgo Riss, a accusé la Commission européenne de «privilégier les intérêts à court terme des entreprises chimiques à la santé des gens et à l'environnement».

Bruxelles «n'a pas agi pour répondre aux inquiétudes de scientifiques indépendants, de parlementaires et de plus d'un million d'Européens» concernant le glyphosate, «c'est une honte !», a-t-il lancé. Selon lui, «la recherche scientifique et l'expérience de milliers d'agriculteurs bio montrent que les pesticides et le glyphosate ne sont pas nécessaires».

La pétition demandant «une interdiction du glyphosate, une réduction générale de l'usage des pesticides et plus de transparence et d'indépendance dans les évaluations des risques posés par les pesticides» a été signée par plus d'un million de personnes et devra donc être prise en compte, après vérifications, par la Commission européenne.

Vote au Parlement européen

La semaine dernière, la commission Environnement et Santé du Parlement européen avait demandé à l'exécutif européen de retirer sa proposition de prolongation et appelé à une disparition progressive de la substance dans les trois prochaines années. Ce texte sera soumis mardi au vote en séance plénière du Parlement à Strasbourg.

La résolution revient sur la controverse scientifique qui agite le débat sur le glyphosate. Elle s'appuie sur l'étude du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), un organe de l'OMS, qui l'a classé «cancérogène probable» en 2015, contrairement aux agences européennes, l'Efsa (sécurité des aliments) et l'Echa (produits chimiques).

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Chris le 23.10.2017 17:12 Report dénoncer ce commentaire

    Tous au trou!

    C'est une honte, une indignité et un crime qu'il faille faire autant d'effort pour bannir toutes ces substances toxiques pour l'être humain et les animaux, juste pour protéger les profiteurs (ceux qui font du profit, littéralement !).

  • Snatch le 23.10.2017 17:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    glyphosate

    monsanto fait courir un danger au population avec différents produits Le cours terme est le leitmotiv la vie humaine la nature le sol ce n'est pas leur problème Et je ne parlerai pas des semences stériles vendues à les plus pauvres de la planète une honte Un scandale

  • Lehcim le 23.10.2017 18:05 Report dénoncer ce commentaire

    Crimes impunis

    Monsanto savait très bien qu'ils finiraient par être trainés en justice pour l'hécatombe qu'on fait leurs pesticides. Ce n'est pas pour rien qu'ils se sont laissés avalés par Bayer. Qu'attend donc la Suisse et l'UE pour interdire ces poisons. Notre gouvernement se rend complice d'un écocide programmé pour ne pas dire un génocide à terme...

Les derniers commentaires

  • San do le 23.10.2017 22:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et le futur ? Quest-ce quon va laisser à nos enfan

    Cest du délire que den être encore à parler daccepter ou non un produit aussi malsain que le glyphosate. Que font nos politiques ??? Et les paysans, passé, au bio, vous gagnerez plus à long terme ! Pensons à notre planète à nos enfants ! Diantre !!

  • Etienne le 23.10.2017 22:26 Report dénoncer ce commentaire

    1,3 million de signatures...

    autant pisser dans un violon... la démocratie dans l'UE n'existe pas! on l'a vu avec les 3 millions de signatures contre le TAFTA et la réponse de Juncker: "Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens." quand arriverez vous à vous coller ça dans un coin de votre cerveau les bobos pro-UE...?

  • Nestor Napator le 23.10.2017 19:17 Report dénoncer ce commentaire

    Au moins 1 million de volontaires...

    ...pour arracher les mauvaises herbes. Les signataires évidemment.

    • Philippe Bocion le 23.10.2017 21:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Nestor Napator

      Voilà la bonne question! Tous ses donneurs de leçons verte du masculin comme au féminin a 4 pattes que l on se marre. Bref continuons a vendre des montres contre du blé mûri au Glyphosate puis se re trouve dans les farines pour le pain ou autres produits de boulangerie. L agriculture suisse n utilise pas sur céréales simplement un traitement a 3 lt par ha l après culture. Difficile de faire stoper nos exportations contre des produits fortement traiter au Glyphosate.

  • Nostra*&*somniator le 23.10.2017 18:33 Report dénoncer ce commentaire

    Industriels et autres empoisonnez!

    Mais non! Glyphosate, mercure, arsenic, strychnine. CONTINUONS il y a trop de monde sur cette terre. 1 milliard de moins et beaucoup de problèmes seront résolus

    • Nikki le 23.10.2017 18:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Nostra*&*somniator

      La nature et les animaux, vous y pensez ?

    • Nostra*&*somniator le 23.10.2017 22:23 Report dénoncer ce commentaire

      Ce serait une chance pour la planète

      @ Nikki: si l'humain disparait on laissera enfin une chance à la planète de se régénérer même s'il lui faut 10'000 ou 100'000 ans et les premiers à se reconstruire seront les végétaux puis les animaux les hominidés viendront bien plus tard en espérant qu'ils se montreront plus intelligents et moins vénaux que nous

  • Lehcim le 23.10.2017 18:20 Report dénoncer ce commentaire

    Faites vous un opinion et réagissez

    Le film "Roundup, face à ses juges" est édifiant. Si vous ne l'avez pas vu, il est possible de le voir en streaming ou de le télécharger ici: https://9docu.com/regarder-et-telecharger-le-documentaire-le-roundup-face-a-ses-juges-gratuitement/