Royaume-Uni

09 novembre 2017 07:09; Act: 09.11.2017 07:09 Print

Malade, le marié fait une annonce qui sidère la salle

Se croyant en phase terminale, Jack a demandé sa belle en mariage. Il a appris quelques jours plus tard que les médecins s'étaient trompés, et qu'il n'était pas condamné.

storybild

Jack a bouleversé ses invités en leur annonçant qu'il ne souffrait pas d'un cancer en phase terminale.

Une faute?

Jack Kane, un Britannique de 23 ans, souffrait tellement du dos qu'il a fini par consulter un médecin, en août dernier. Les spécialistes ont mis plusieurs mois à déterminer le mal qui rongeait le jeune homme. Le 13 octobre, le corps médical a alors annoncé une terrible nouvelle à Jack: il souffrait d'une tumeur incurable à la moelle épinière et n'avait plus que quelques semaines à vivre. Effondré, le jeune homme s'est tourné vers son grand amour, sa petite amie Emma. Il lui a demandé sa main, s'engageant alors dans une course contre la montre pour épouser la femme de sa vie.

Mais le 20 octobre, trois jours avant le mariage, l'impensable s'est produit: un médecin de l'hôpital universitaire James Cook a expliqué à Jack qu'il n'était pas en phase terminale, ni même condamné. Le jeune homme souffrait en fait d'une neuromyélite optique, une maladie auto-immune rare mais curable. Pour Emma, maman d'une fillette de 4 ans, ce retournement de situation inespéré a fait l'effet d'une bombe: «Nous nous étions préparés à nous dire adieu et nous commencions à nous faire à l'idée qu'il ne serait plus parmi nous. C'était bizarre», explique-t-elle au «Daily Mail».

«Je ne suis pas en phase terminale»

Le jeune couple, craignant un nouveau rebondissement, n'a pas voulu s'enflammer trop vite. Mais en obtenant la confirmation qu'il s'agissait bel et bien d'une neuromyélite optique, Emma et Jack ont laissé éclater leur soulagement. Cette maladie «peut entraîner une perte de la vue ou le laisser dans un fauteuil roulant pour longtemps, mais cela n'importe pas tant qu'il est là», estime la Britannique. Superstitieux, le jeune homme a préféré attendre le jour de son mariage pour annoncer la grande nouvelle aux 130 invités. Lors d'un vibrant discours, Jack a annoncé à une assistance médusée: «Je ne suis pas en phase terminale.»

Un moment bouleversant: «On pouvait entendre les mouches voler. Tout le monde avait l'air de prendre quelques secondes pour enregistrer ce qui était en train de se passer, puis des cris de bonheur et des pleurs ont résonné dans la pièce», décrit Emma. Seule la jeune femme et la famille directe du marié étaient au courant de ce revirement de situation. Aujourd'hui, Jack suit une rééducation intensive pour renforcer ses jambes. Il espère pouvoir rentrer chez lui, à Teesside (nord-est de l'Angleterre) dans un mois.

(joc)