Genève

04 novembre 2017 11:53; Act: 04.11.2017 13:22 Print

Témoignages accablants contre Tariq Ramadan

L'islamologue et théologien genevois est actuellement visé en France par deux plaintes pour viol. Des élèves qu'il aurait séduites lorsqu'il était professeur au bout du lac sortent de leur silence.

storybild

Les fait se seraient produits il y a plusieurs décennies. (Photo: AFP/Mehdi Fedouach)

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis les révélations d'agressions sexuelles contre le producteur américain Harvey Weinstein, un mouvement pour dénoncer les abus en tout genre s'est mis en marche à l'échelle planétaire. De nombreuses célébrités font actuellement face à des accusations de harcèlement, voire de viol. C'est le cas de Tariq Ramadan, qui est visé dans deux enquêtes distinctes pour «viol, agression sexuelle, violences et menaces de mort». Des accusations que l'islamologue de 55 ans rejette, dénonçant «une campagne de calomnie».

A Genève, où Tariq Ramadan a enseigné durant de nombreuses années, les langues commencent également à se délier. Lorsqu'il était professeur de français et de philosophie, dans les années 1980 et 1990, il aurait séduit plusieurs de ses élèves, révèle la «Tribune de Genève». L'une d'elles, alors âgée de 14 ans, aurait repoussé ses avances. Mais Tariq Ramadan, serait arrivé à ses fins avec au moins trois autres élèves, qui avaient entre 15 et 18 ans, selon le journal, qui livre leur témoignage.

Ces ados n'ont pas porté plainte contre leur prof, qui n'a jamais été condamné par la justice genevoise. Mais, bien plus qu'une rumeur, ses agissements étaient connus dans la profession. «A Genève, le fait que Tariq Ramadan n’avait pas l’éthique professionnelle qu’il prétendait avoir devenait un secret de Polichinelle à l'époque», explique au quotidien un chimiste, alors doctorant, qui a recueilli les confidences d'autres élèves. Le théologien ne sera toutefois pas inquiété par ces révélations, les faits étant prescrits.

(mst)