Genève

08 novembre 2017 09:52; Act: 08.11.2017 12:05 Print

Collège alerté de l'attitude de Tariq Ramadan

La direction du Collège de Saussure avait été avertie du comportement inapproprié que l'islamologue et ancien professeur aurait eu avec deux élèves.

storybild

(Photo: Keystone/Martial Trezzini)

Sur ce sujet
Une faute?

Enseignant au début des années 90 au Collège de Saussure, Tariq Ramadan aurait eu des relations sexuelles avec deux de ses élèves, selon un ancien collégien. A l'époque, ce dernier en a parlé au célèbre islamologue, qui l'aurait menacé verbalement. Puis l'ancien élève a prévenu une doyenne. L'ex-directeur du collège confirme, mais ne se souvient que d'un cas, une jeune fille majeure qui n'a pas dénoncé les faits, d'où l'absence de procédure. Le DIP n'aurait pas été informé de l'affaire par le collège.

Ancienne conseillère d'Etat chargée de l'instruction publique, Martine Brunschwig Graf estime de manière générale que la victime aurait dû être contactée et entendue par la direction de l'établissement scolaire. Pour l'ex-magistrate, le département cantonal aurait dû être prévenu.

Dévoilées par la «Tribune de Genève», ces informations font suite aux révélations, samedi dernier, du quotidien, qui avait recueilli les témoignages de quatre anciennes élèves de Tariq Ramadan. Celles-ci ont affirmé avoir été séduites par leur ancien professeur, qui aurait abusé de sa position pour entretenir des relations sexuelles avec elles. Le philosophe est déjà visé en France par des enquêtes pour «viol, agression sexuelle, violences et menaces de mort».

Les avocats de Tariq Ramadan, qui évoquent des propos calomnieux et diffamatoires, indiquent qu'une plainte contre X sera prochainement déposée. Mes Hayat et Bonnant veulent déterminer si les jeunes filles qui ont témoigné ont été instrumentalisées ou servent une cause.

(dra)