Genève

01 novembre 2017 21:17; Act: 01.11.2017 21:26 Print

Une tenue de Robocop pour comprendre les aînés

par Lucie Fehlbaum - Un simulateur de vieillesse, ainsi que plusieurs ateliers, sont testés à Balexert pour la première semaine des proches aidants.

storybild

Un spécialiste en gérontechnologie équipée du simulateur de vieillesse. (Photo: lfe)

Sur ce sujet
Une faute?

«Dans ces conditions, vous changez l'ampoule ou vous vivez dans le noir?» Depuis un petit escabeau, la réponse fuse: «Je vivrais dans le noir! J'arrive à peine à tenir sur ce truc.» La jeune femme qui se prête au jeu a pourtant à peine vingt ans. Mais grimper sur la marche n'a pas été une mince affaire. C'est qu'elle a pris trente ans d'un coup, grâce à un simulateur de vieillesse. L'institution genevoise de maintien à domicile (IMAD) était présente, mercredi à Balexert, pour faire tester ce dispositif aux curieux. Il sera encore en place jeudi, de midi à 16h. L'action de l'IMAD s'inscrit dans le cadre de la première semaine complète dédiée aux proches aidants. Plusieurs ateliers sont organisés jusqu’à samedi*.

Le simulateur de vieillesse altère la vue, l'ouïe, la mobilité et l'équilibre. Le cobaye enfile une tenue de Robocop faite de poids, d'un masque de ski, d'un casque anti-bruit et d'étranges semelles qui empêchent de toucher complètement le sol. L'exercice: ramasser des clefs ou changer une ampoule. Le simulateur est notamment testé par des chauffeurs de bus ou des architectes, pour adapter leurs pratiques aux aînés. Mercredi, ceux qui ont tenté l'exercice se sont surpris à haleter, le dos voûté. «Le public apprécie beaucoup cette activité, a commenté Militza Bodi, chargée de communication à l'IMAD. Les jeunes pensent à leurs grands-parents.» Beaucoup de cinquantenaires ont aussi tenté le vieillissement accéléré. « Ils se disent que c'est pour bientôt. On milite alors contre l'inactivité, qui entraîne la perte musculaire.» Le but: permettre aux «jeunes vieux» d'atténuer ces symptômes, afin de ne pas devenir proches aidés trop rapidement.

A Genève, la DGS estime à 55 000 le nombre de proches aidants. «Il s'agit majoritairement de femmes de plus de 50 ans, qui travaillent encore et fournissent en moyenne 27h de soutien par semaine, a précisé Véronique Petoud. Il faut reconnaître la valeur de ce lien affectif important, mais qui peut être difficile à gérer. L'aidant a aussi besoin de répit. Le plus difficile est de demander de l'aide.» A cet effet, un questionnaire, disponible au stand de Balexert toute la semaine et sur le site de l'Etat a été crée par le Canton. Il indique le degré d'épuisement et donne des pistes de soutien. «Depuis lundi, nous avons distribué plusieurs dizaines de questionnaires par jour.»

Mais la nouveauté, c'est un numéro de téléphone, le 058 317 7000. Cette ligne d'information et d'orientation pour proches aidants, lancée mercredi, apporte des réponses et des conseils. «Un enfant qui s'occupe de ses parents âgés, Alzheimer ou non, en soins palliatifs ou non, est proche aidant. Au même titre qu'un parent d'enfant en situation de handicap, que l'enfant d'un parent dépressif... Nous avons vraiment senti une demande pour une information centralisée.» Diverses associations et institutions répondent à tour de rôle et sans distinction à ce numéro, du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 16h.

La problématique des proches aidants s'inscrit depuis le 19 octobre dans le cadre d'un plan cantonal. «Il comprend quatre objectifs et onze actions, a détaillé Laurent Paoliello, chargé de communication du Département de la Santé. Fruit d'une collaboration entre Etat, communes, associations et aidants, l'accès à l'information en est le premier point. L'Etat doit aider les aidants, qui représentent un lien d'amour qu'aucune institution médicalisée ne pourra remplacer.»

Plus d'infos sur le site du canton de Genève ici.

(lfe)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marco le 01.11.2017 22:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    retraite

    pour comprendre nos ainés faut essayer de vivre avec moins de 2000 fr par mois . à quand une retraite plus conséquente pour nos anciens et pour nous !

  • Jeanne Calment le 01.11.2017 21:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avs

    bravo a ces personnes mais l'aide financière est aussi importante pour les personnes âgées...

  • S. Cabot le 01.11.2017 21:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    30 ans dun coup!

    Bonjour, moi jai 50 ans et jarrive à monter sur un escabeau pour changer des ampoules. Dailleurs je viens de le faire pour men assurer.

Les derniers commentaires

  • Beau Et Jeune le 02.11.2017 11:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jeune et beau

    Les aunes sont aigris et jaloux des jeunes ils croient tout avoir vécu alors que leur vie à rien a voir avec l'arbitre ainsi que l'époque qui s'est évolue. Il ne faut pas écouter tout ce qu'ils disent malheureusement.

  • Benji_gva_2017 le 02.11.2017 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que de robots

    Bientôt que des robots et pas La place pour les humains ../

  • Franck le 02.11.2017 08:50 Report dénoncer ce commentaire

    Ben mon vieux...

    Voila. Et donc avec tout ça, on continue à les autoriser à conduire...

  • Dr Popov le 02.11.2017 00:57 Report dénoncer ce commentaire

    à quand...

    les simulateurs de jeunesse pour les aînés?

    • Al Envers le 02.11.2017 04:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dr Popov

      Ça existe déjà et ça sappelle lecstasy

    • Dr Popov le 02.11.2017 07:33 Report dénoncer ce commentaire

      @Al Envers

      jeunesse rimerait donc avec jouissance immédiate, manque de discernement, comportement délétère envers soi-même et les autres, gueule de bois, psychose latente?

  • Marco le 01.11.2017 22:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    retraite

    pour comprendre nos ainés faut essayer de vivre avec moins de 2000 fr par mois . à quand une retraite plus conséquente pour nos anciens et pour nous !

    • Joshua le 02.11.2017 08:26 Report dénoncer ce commentaire

      @Marco

      Les aînés sont la tranche de la population la plus riche en Suisse. Je ne dis pas qu'il n'y en a pas en situations précaires, mais il faut arrêter avec cette idée qu'ils sont tous pauvres ! Les aînés de maintenant sont ceux qui auront la plus belle retraite niveau financier, loin de là pour les suivants !

    • Bastien le 02.11.2017 13:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marco

      Le jour où la Suisse comprendra que son système AVS n'est plus adapté à la population. Pourquoi la BNS n'injecterait pas directement de l'argent dans l'AVS au lieu de le faire d'une obscure façon? Ou alors pourquoi ne pas légaliser le cannabis et utiliser les revenus et les taxes pour financer l'AVS? Surtout pas! Il y a les jeunes qui paient...