Attaque à la hache à Flums (SG)

22 octobre 2017 23:28; Act: 23.10.2017 10:51 Print

L'ado décrit comme «un type calme et sympa»

La police a fait feu pour appréhender un jeune de 17 ans armé d'une hache qui a agressé et blessé plusieurs personnes dimanche soir. Sur les huit personnes blessées, une se trouve dans un état grave.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Un Letton de 17 ans a agressé et blessé plusieurs personnes avec une hache dimanche soir à Flums (SG). La police a pu arrêter l'adolescent après avoir tiré des coups de feu.

Le jeune homme a agi seul, a indiqué la police cantonale saint-galloise dans un communiqué publié dans la nuit de dimanche à lundi. Un acte terroriste semble exclu. Une conférence de presse est prévue lundi matin.

Vers 20h00 le jeune homme s'en est pris à un couple qui se promenait avec une poussette sur la Postplatz. La première victime, un homme de 36 ans, a été grièvement blessée, a indiqué lundi la police cantonale dans une conférence de presse. L'étendue des blessures de la femme, âgée de 30 ans, n'a pas été communiquée.

Quant au bébé, la police a indiqué qu'il est tombé de la poussette et qu'il se trouve en observation à l'hôpital. D'autres passants ont aussi été blessés en voulant venir en aide au couple.

L'agresseur a pris la fuite dans une voiture volée, avant de se rendre dans une station-service, où il a également blessé d'autres personnes.

C'est là que la police a fait usage d'armes à feu pour stopper l'agresseur. L'adolescent a été arrêté.

La police, qui précise qu'il y a sept blessés, dont cinq femmes, deux hommes et un bébé qui est tombé de sa poussette, a expliqué qu'au moins un homme avait été grièvement blessé.

La police a procédé à plusieurs opérations pendant la nuit de dimanche à lundi. Un hélicoptère a survolé Flums et une maison a été perquisitionnée, selon différents médias.

Interrogés, plusieurs lecteurs alémaniques de «20 Minuten» rapportent avoir vu une grosse flaque de sang entre deux voitures garées devant la station-service. Selon les témoins, plusieurs autres objets jonchaient le sol à cet endroit-là: des cartouches, des chaussures, des vestes et des gants.

«On discutait quand on se croisait»

«Le garçon était un type calme et sympa», raconte un voisin à nos confrères alémaniques. Selon lui, le Letton de 17 ans faisait un apprentissage dans la région, habitait chez sa mère et son compagnon allemand, qui n'est pas son père biologique. La famille a acheté la maison dans laquelle elle habite il y a environ six à sept ans.

«On discutait quand on se croisait», se souvient le voisin, qui affirme néanmoins que l'adolescent avait l'habitude d'inviter des amis «bizarres» à la maison. Une autre habitante raconte: «Je ne sais pas comment une telle chose a pu se produire.»

(nxp/20 minutes/ats)