Sam Smith

17 septembre 2017 18:47; Act: 17.09.2017 18:48 Print

«Mon équipe devait me forcer à aller au studio»

par Fabien Eckert - Sam Smith a eu le plus grand mal à composer son nouvel album, dont est extrait le tube «Too Good at Goodbyes».

storybild

Le Britannique a connu un succès planétaire en 2014, avec l'album «In the Lonely Hour». (Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Souvent, les artistes estiment que le 2e disque est le plus compliqué à créer. Ceci se confirme dans le cas de Sam Smith, qui avait sorti en 2014 «In the Lonely Hour». Ce premier album s'était écoulé à des millions d'exemplaires.

«J'ai été absent pendant un moment. Je n'ai sorti qu'un seul disque. Quand je travaillais sur le 2e, je ne cessais de me demander si les gens étaient prêts à m'entendre de nouveau», a dit le Britannique de 25 ans sur la radio SiriusXM. Il a également reconnu que durant la production de ce second effort, dont on ignore encore le nom et la date de sortie, il était au fond du bac. «Ce n'était pas beau à voir. Normalement, composer est une thérapie pour moi. Pas cette fois-ci. J'ai même été incapable d'écrire pendant deux mois entiers. Mon équipe devait me forcer à aller au studio», a-t-il révélé dans le magazine «Attitude».

Concernant les textes de ce nouvel album, ils sont complètement différents du précédent. Pour la première fois, Sam Smith n'a pas écrit sur ses sentiments et ses déboires, mais sur ceux des autres: «Je ne ferai jamais de titres joyeux, mais j'ai tout de même évolué. Je suis capable maintenant de parler de gens proches, de la famille et des amis.» La seule exception est «Too Good at Goodbyes», hit paru début septembre 2017, dans lequel il parle de lui: «C'est pour me reconnecter aux gens depuis mon dernier album. Je leur fait un update de ma situation amoureuse.»