Facebook

02 novembre 2017 14:22; Act: 02.11.2017 14:22 Print

Test d'un outil préventif contre le «revenge porn»

Facebook va déployer en Australie un outil qui permettra aux utilisateurs de signaler leurs photos intimes qui pourraient être partagées, prévenant toute publication future sur le réseau social.

Sur ce sujet
Une faute?

La lutte contre le «revenge porn», pratique qui consiste à la divulgation de photos à contenu sexuellement explicite pour se venger d’une personne, est une des priorités de Facebook. Le réseau social a déjà fait un effort sur des outils de signalement, mais le nouveau programme pilote, qui sera d’abord testé en Australie, va plus loin. Plutôt que de se fonder sur un signalement des images incriminées avant une suppression, ce qui prend du temps avant de se montrer effectif, le nouveau projet se veut préventif.

La nouvelle démarche de Facebook permet aux utilisateurs d’envoyer des images sexuellement explicites qui pourraient potentiellement être partagées, avant que cela ne soit effectivement le cas. Les images traitées de la sorte
par Facebook sont validées par un algorithme qui empêche par la suite toute publication d’une image similaire. Une démarche proactive qui se veut, dans son mode de fonctionnement, plus efficace que le système de signalement actuel.

Progressivement en cours de criminalisation autour du globe, le «revenge porn» voit la lutte contre lui devenir toujours plus efficace. Si la technologie permet des avancées dans ce sens, le travail du côté juridique permettant d’incriminer plus aisément ceux qui mettent en ligne des photos intimes reste encore à peaufiner.

(eri)