La Rochelle (F)

18 septembre 2017 12:21; Act: 18.09.2017 16:21 Print

L'émouvante confession de Flavie Flament primée

«La consolation», adapté du livre sur l'enfance bafouée de l'ex-star de TF1, a remporté le prix du Meilleur téléfilm lors du Festival de la fiction télévisée.

storybild

Flavie Flament et Lou Gable, jeune héroïne du téléfilm diffusé en novembre sur France 3. (Photo: AFP/Xavier Leoty)

Sur ce sujet
Une faute?

Elle a ému toute l'assistance lors du Festival de la fiction télévisée de La Rochelle. Flavie Flament, 43 ans, avait les larmes aux yeux au cours de la projection de «La consolation», téléfilm tiré de son livre éponyme qui raconte les outrages dont elle a été victime dans son adolescence. Cette oeuvre portée par Lou Gable, parfaite dans le rôle titre, a décroché le prix du Meilleur téléfilm et sera diffusée en novembre sur France 3.

Au fil de ce récit édifiant, l'ex-star de TF1, aujourd'hui sur RTL, raconte sa longue reconstruction après son viol, à l'âge de 13 ans, par un photographe. «J'ai le coeur qui bat la chamade, une forte émotion qui m'étreint mais je suis extrêmement heureuse que ce film existe. Cette histoire qui est la mienne est aussi celle de beaucoup d'autres enfants réduits au silence», a-t-elle confié à l'issue de la cérémonie. En outre, Flavie Flament a également coréalisé «Vous n'aurez pas ma haine», documentaire sur le même thème qui aura prochainement les honneurs de France 5.

La dix-neuvième édition du festival a par ailleurs récompensé «Les petits meurtres d'Agatha Christie», collection de France 2, sacrée Meilleure série grand format. TF1 ne repart pas bredouille et décroche deux trophées grâce à «Mention particulière», prix du Meilleur scénario, qui raconte l'histoire vraie d'une jeune femme trisomique bien décidée à passer le bac. Ce rôle poignant a permis à Marie Dal Zotto de remporter le prix du Meilleur espoir féminin.

(cch)