Agressions sexuelles

04 novembre 2017 04:15; Act: 04.11.2017 04:47 Print

«House of Cards»: Netflix écarte Kevin Spacey

Netflix a décidé vendredi de ne plus travailler avec Kevin Spacey, accusé d'agressions sexuelles,.

storybild

La carrière de Kevin Spacey est désormais très fragilisée. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le géant du streaming Netflix a écarté vendredi Kevin Spacey de sa série phare «House of Cards», dont il était l'acteur principal, à la suite des accusations d'agressions sexuelles s'accumulant contre lui. «Netflix ne sera plus impliqué dans aucune production de House of Cards avec Kevin Spacey. Nous allons continuer à travailler avec (la maison de production qui co-finance la série) MRC pendant ce hiatus pour évaluer comment nous allons aller de l'avant», a annoncé la plateforme de vidéo en ligne.

Le géant du streaming ne diffusera pas non plus «Gore», un film co-produit par et avec Kevin Spacey. Actuellement en post-production, ce long-métrage sur la relation entre un jeune homme et le célèbre écrivain américain parfois sulfureux Gore Vidal devait sortir l'an prochain. Netflix avait déjà annoncé mardi la suspension de la production de la sixième et dernière saison de «House of Cards».

La police britannique a indiqué avoir ouvert une enquête concernant une agression sexuelle présumée, intervenue à Londres en 2008, sans pour autant confirmer que l'enquête concernait l'acteur américain aux deux Oscars, comme le soutient la presse britannique.

Incapable de se contrôler

Au fil des témoignages, se dessine le portrait accablant d'un homme incapable de contrôler ses pulsions, dirigées essentiellement vers de jeunes hommes, qu'il n'hésitait pas à toucher ou à agripper sans leur consentement, voire davantage.

Un acteur a affirmé jeudi au site Vulture que le comédien avait tenté de le violer en 1984, alors qu'il n'avait que 15 ans. Huit personnes ayant travaillé sur la série «House of Cards» ont par ailleurs évoqué à la chaîne CNN une série d'incidents, d'un massage non sollicité à des palpations forcées.

Les accusations émanant du plateau de cette série font écho à d'autres venues de Londres. L'acteur y a été le directeur artistique de l'un des plus prestigieux théâtres, The Old Vic, de 2004 à 2015.

(nxp/afp)