Libre-échange

11 novembre 2017 04:28; Act: 11.11.2017 08:00 Print

Asie-Pacifique: vers un accord sans les US

Les 11 pays restant après la sortie de Washington se sont mis d'accord sur un «cadre» pour un traité commercial Asie-Pacifique.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Le ministre du Commerce du Canada a salué samedi de «grands progrès» réalisés pour relancer un vaste accord commercial de libre-échange Asie-Pacifique (TPP) qui était menacé depuis la sortie brutale des Etats-Unis de l'accord annoncée par Donald Trump.

Dans un tweet publié samedi matin, François-Philippe Champagne a déclaré que son gouvernement avait accepté «un cadre pour un nouveau partenariat trans-pacifique complet et progressiste» après plusieurs jours d'âpres négociations entre les 11 pays concernés, réunis à Danang au Vietnam.

La délégation canadienne a toutefois précisé dans un communiqué qu'«il restait encore un certain nombre de problèmes en suspens».

Cette percée pour la création du TPP à 11 pays intervient au lendemain du discours du président américain Donald Trump qui a martelé que l'Amérique ne signerait plus de «grands accords qui lui lient les mains et l'obligent à renoncer à sa souveraineté».

Vu comme un contrepoids à l'influence grandissante de la Chine, ce traité avait été signé en 2015, après de difficiles négociations, par 12 pays d'Asie-Pacifique représentant 40% de l'économie mondiale.

Les chefs d'Etats des pays de l'Asie-Pacifique (Apec) sont réunis depuis vendredi pour deux jours de sommet à Danang, ville côtière du centre du Vietnam. L'Apec, dont les 21 Etats rassemblent 40% de la population mondiale, compte des membres aussi divers que la Russie, le Pérou ou la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

(nxp/afp)