Arômes

10 octobre 2017 07:39; Act: 10.10.2017 09:53 Print

Givaudan a accru son chiffre d'affaires

Le groupe genevois, numéro un mondial des arômes et parfums, réaffirme «son ambition de créer de la valeur supplémentaire à l'horizon de 2020».

storybild

Les ventes de Givaudan ont progressé de 6,8% sur neuf mois. (Photo: Keystone)

Une faute?

Givaudan poursuit la progression de ses affaires grâce à une bonne dynamique commerciale. Le groupe genevois, numéro un mondial des arômes et parfums, a vu ses ventes augmenter de 6,8% après neuf mois en 2017 sur un an à 3,76 milliards de francs.

Donné sur une base comparable, soit à taux de change constants ainsi que hors acquisitions et cessions, le chiffre d'affaires affiche une progression de 3,5%, a indiqué mardi la multinationale établie à Vernier (GE). Givaudan mentionne aussi son portefeuille de projets et le niveau élevé de nouveaux contrats pour expliquer l'évolution.

Les marchés à forte croissance ne se sont étendus que de 1,6%. Les autres ont pris près de 12%. La progression des affaires entre janvier et fin septembre s'est révélée plus forte pour la division des arômes ( 10,9% à 2,02 milliards de francs) que pour la division des parfums ( 2,5% à 1,74 milliard).

Dans la première, les ventes ont été stimulées par de nouveaux contrats et une solide expansion commerciale dans le nord du continent américain, à plus de 8,5%, et en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique à près de 5%. L'Asie-Pacifique s'est étendue également de 3,4%.

En revanche, le chiffre d'affaires de l'Amérique latine a diminué, principalement en raison des conditions difficiles du marché brésilien. Et côté segments, les produits laitiers, les entremets salés et les boissons ont dégagé une augmentation.

Plusieurs acquisitions récentes

Dans la division des parfums, la parfumerie fine s'est appréciée de 4,8%, davantage que la parfumerie fonctionnelle dont la hausse s'est établie à 2% et a été portée par le continent américain, l'Europe, l'Afrique, le Moyen-Orient face au recul en Asie. Les ingrédients et le secteur «beauté active» avancent de 0,7%.

Pour les prévisions de ses affaires à plus long terme, Givaudan réaffirme «son ambition de créer de la valeur supplémentaire à l'horizon de 2020». Le groupe souhaite faire mieux que le marché, avec une croissance du chiffre d'affaires de 4 à 5% et un flux de trésorerie disponible entre 12 et 17% des recettes, en moyenne sur une période de cinq ans.

Au cours du seul troisième trimestre, le groupe a finalisé l'acquisition du fabricant néerlandais d'ingrédients alimentaires Vika. Il a annoncé aussi le rachat de la division nutrition de l'entreprise brésilienne Centroflora.

Ventes en forte augmentation sur 3 mois

Sur cette période, ses ventes ont progressé de 7,7% à 1,2 milliard de francs. La division arômes a atteint une augmentation de 8,7% à plus de 670 millions alors que celle des parfums s'est étendue de 6,5% à 603 millions.

Givaudan continue de mettre en oeuvre des augmentations de prix en collaboration avec ses clients. Ce dispositif permet de compenser la hausse du coût des matières premières. Et le groupe souhaite par ailleurs maintenir ses pratiques en matière de dividendes.

Le numéro un mondial des arômes et parfums est piloté depuis quelques mois par un nouveau président du conseil d'administration Calvin Grieder. Il emploie au total plus de 10'000 personnes, dans une centaine de sites dans le monde.

(nxp/ats)